Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Recto pochette MMS-2503, cliquer pour une vue agrandie
Verso pochette MMS-2503, cliquer pour une vue agrandie
Étiquette recto MMS-2503, cliquer pour une vue agrandie
Étiquette verso MMS-2503, cliquer pour une vue agrandie
Kopf Bild Silbermann Benedict 155 250
Manuel de FALLA
Danse rituelle du feu, 7e pièce de L'Amour Sorcier
Orchestre dirigé par Benedict SILBERMANN
MMS-2503

Dans les courtes oeuvres publiées sur ce disque 25 cm (10") Concert Hall / Guilde Internationale du Disque MMS-2503 «Mélodies d'Espagne», l'orchestre (son identité exacte est resté inconnue, ce disque est en outre très mal documenté) est dirigé successivement par Fred HAUSDÖRFER, Benedict SILBERMAN, George WALTER - pseudonyme bien connu de Walter GOEHR -, et Henk SPRUIT.

MMS 2503 Recto
Recto de la pochette du disque MMS-2503, édition française
La première plage du verso de ce disque nous permet d'écouter la «Danse rituelle du Feu» de Manuel de FALLA, 7e pièce de «L'Amour Sorcier», l'orchestre étant dirigé par Benedict SILBERMANN.


Federico Sopeña  écrivait que "[...] si être génial consiste à être original et diférent, L’Amour sorcier est alors l’oeuvre la plus géniale de Falla... Originale et différente est sans doute l’invention latente dans cette pièce qui fut présentée initialement comme une gitanería, composée pour faire briller le talent de cantaora et bailaora de Pastora Imperio, dans un spectacle basé sur un livret de María et Gregorio Martínez Sierra, dont la première fut donnée au Teatro Lara, à Madrid, le 15 avril 1915, sous la direction musicale de José Moreno Ballesteros.
Le compositeur imagina aussitôt l’existence postérieure de cette oeuvre comme pure musique de concert, et il en écrivit alors une version (1915- 1916) dont Arbós donna la première avec son Orchestre symphonique de Madrid dans cette même ville le 28 mars 1916.
[...]"
Cité d'un texte de José Luis García del Busto dans une traduction de Brigitte Jensen publié dans le  livret du CD MIR 219.

L'action se déroule parmi les gitans d'Andalousie, dans une atmosphère de superstitions et de sorcellerie: le fantôme de son ancien amant revient hanter Candela, son spectre surgit chaque fois qu'un autre tente de prendre sa place auprès de la gitane. Voulant aimer librement le jeune Carmelo, Candela parvient à détourner l'attention jalouse du Revenant vers une autre femme, qui se prête à la manoeuvre. La suite d'orchestre évoque les épisodes successifs dans treize numéros s'enchaînant quasiment sans interruption.

La page la plus spectaculaire, et certainement aussi la plus connue, est la «Danse rituelle du feu» - dansée à minuit par Candela: "[...] elle fut inspirée à Falla par un chant de forge gitan qui, selon la tradition, devait éloigner les mauvais esprits pendant le travail du métal. Thème donné par le hautbois, repris en tutti, avec des trémolos de cordes (le feu) et la scansion rythmique du piano (le métal frappé). L'orchestre, qui s'en tenait jusqu'alors aux évocations, se fait ici beaucoup plus descriptif (par imitation des bruits de forge), - jusqu'à l'accélération finale, d'une extraordinaire puissance rythmique dans sa frénésie furieuse. [...]"
cité du Guide de la Musique Symphonique publié sous la direction de François-René Tranchefort.
MMS 2503 Etiquette 2 65c2fc
Étiquette verso du disque MMS-2503, édition française
Les exemplaires à ma disposition pour les restaurations de disques Concert Hall, Musical Masterpiece Society & sociétés affiliées viennent en majeure partie de l'inépuisable collection de Stefan KRAMER, que je remercie pour sa générosité.

Voici donc...

Manuel de Falla, Danse rituelle du feu, 7e pièce de L'Amour Sorcier, Orchestre dirigé par Benedict Silbermann, MMS-2503 (Danza Ritual del Fuego 03:38)

Provenance: MMS-2503

que vous pouvez obtenir en...

pour un téléchargement libre, depuis mon site

3 (*) fichiers FLAC, 2 fichiers CUE (**) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) Ce fichier ZIP contient les enregistrements des première (Falla/Danse rituelle du feu), troisième (Massenet/Aragonaise du Cid) et cinquième (Waldteufel/Estudiantina) plages du verso du disque MMS-2503

(**) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.

Voir cette page pour les 1ère et seconde plages, cette page pour les 3e et 4e plages, et cette page pour la 5e plage du recto du disque MMS-2503.
Pour le verso du disque voir cette page pour la 1ère plage, cette page pour les 2e et 4e plages, cette page pour la 3e plage, et cette page pour la 5e plage.


MMS 2503 Verso
Verso de la pochette du disque MMS-2503, édition française
MMS 2503 Etiquette 1 65c2fc
Étiquette recto du disque MMS-2503, édition française