Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Pierre DERVAUX en 1957, photo de presse Pathé, une photographie de Jean Mainbourg, publiée en 1958 dans le livret de l'album DTX 276 de Pathé, Airs de coloratura – Mado Robin, Orchestre de l’Opéra, Pierre Dervaux – 33T Pathé DTX 276, mat. 2C 053-11691 (enr à Paris, 31/01, 28/03, 24/05, 31/10, 08 et 09/11/1957), cliquer pour voir l'original
Pierre DERVAUX au piano dans sa loge de l´Opéra Garnier, 28 avril 1958, cliquer pour voir l'original
Recto de la pochette du disque MMS-178, cliquer pour une vue agrandie
Étiquette recto du disque MMS-178, cliquer pour une vue agrandie
Étiquette verso du disque MMS-178, cliquer pour une vue agrandie
Kopf Bild Dervaux 155 250
Nikolai RIMSKI-KORSAKOW
«Swetly prasdnik», Op. 36, «La Grande Pâque russe»
ou «Ouverture sur des thèmes liturgiques»
Orchestre de la Société Philharmonique d'Amsterdam
Pierre DERVAUX, MMS 178

L’ouverture de concert «Svetly Prasdnik» opus 36 - que Nikolai Rimski-Korsakow compose entre août 1887 et avril 1888 à la mémoire de Modeste Moussorgski et Alexandre Borodine, deux membres du Groupe des Cinq - est connue en français sous le titre de «La Grande Pâque russe», ou «Ouverture sur des thèmes liturgiques», et demeure l’une des oeuvres les plus emblématiques de Rimski-Korsakow.

Groupe des Cinq Comtesse de Mercy-Argenteau

Le 7 janvier 1885, à l'initiative de la Comtesse Eugène de Mercy-Argenteau, la Société Libre d'Emulation organisait un concert composé d'oeuvres des "cinq", jusqu'alors peu connus en dehors de la Russie.
Quelques extraits d'une description que Rimski-Korsakow donna de «La Grande Pâque russe» dans ses «Chroniques de ma vie musicale»:

                                        Lento mystico - Maestoso
"[...] L’assez longue et lente introduction à La Grande Pâque russe sur le thème Dieu ressuscitera, évoquait pour moi la prophétie d’Isaïe sur la résurrection du Christ. [...]"
                                        Andante lugubre
"[...] Les sombres couleurs de l’andante lugubre semblent représenter le Saint Sépulcre s’illuminant au moment de la résurrection... [...]"
                                        Allegro agitato
"[...] Le commencement de l’Allegro, extrait du psaume Ceux qui le haïssent fuiront de devant sa face, est bien en harmonie avec la joie qui caractérise la cérémonie orthodoxe: la trompette solennelle de l’Archange alterne avec le son joyeux et presque dansant des cloches, coupé tantôt par la lecture rapide du diacre, tantôt par le chant du prêtre lisant dans le Livre saint la Bonne Nouvelle. [...]"
                                        Maestoso alla breve
"[...] Le thème Christ est ressuscité, constituant en quelque sorte le thème secondaire de l’oeuvre, apparaissait entre l’appel des trompettes et le son des cloches, et formait également une coda solennelle. [...]"



Ce disque Musical Masterpiece Society 10" 25 cm MMS-178 a sur son autre face la Rapsodie roumaine No 1 en la majeur, Op. 11, de George Enescu.

Je n'ai pas encore pu dater exactement l'enregistrement. Le disque doit avoir été publié vers la fin des années 1950, ou au tout début des années 1960.

Dans ces deux oeuvres, Pierre DERVAUX dirige un orchestre nommé «Orchestre Philharmonique d'Amsterdam»...

Cet «Orchestre Philharmonique d'Amsterdam» - ou «Orchestre de la Société Philharmonique d'Amsterdam» - n'a probablement existé que pour le disque, on le trouve souvent mentionné dans de nombreux disques de Concert Hall / Musical Masterpiece Society: il a certainement été formé pour l'occasion, avec des musiciens venant de différents orchestres.
Selon le Dictionnaire des interprètes d'Alain Pâris, ainsi que cette page de Wikipedia, un «Amsterdams Philharmonisch Orkest» a été fondé en 1953, puis dissout en 1986 pour être intégré dans l'actuel «Nederlands Philharmonisch Orkest»: je ne pense toutefois pas qu'il s'agisse de l'orchestre de ce disque, étant donné que de 1953 à 1969 son nom était «Kunstmaand Orkest», l'orchestre du «Amsterdamse festival Kunstmaand». Ce n'est qu'en 1969 qu'il a reçu son nouveau nom de «Amsterdams Philharmonisch Orkest» (APhO). Il est toutefois fort possible - même fort probable - que des musiciens de ce «Kunstmaand Orkest» aient fait partie de cet «Orchestre de la Société Philharmonique d'Amsterdam», le monde orchestral des Pays-Bas étant quand-même petit!
Selon d'autres sources l'orchestre était formé avant tout de musiciens de l'Orchestre philharmonique de la radio néerlandaise («Radio Filharmonisch Orkest, Hilversum»).
Fort plausible, étant donné que Concert Hall / Musical Masterpiece Society a fait de nombreux enregistrements dans l'Église néo-apostolique de Hilversum.

Voici donc...

Nikolai Rimski-Korsakow, «Swetly prasdnik», Op. 36, «La Grande Pâque russe», ou «Ouverture sur des thèmes liturgiques», Orchestre de la Société Philharmonique d'Amsterdam, Pierre Dervaux

     Lento mystico - Maestoso - Andante lugubre -
        Allegro agitato - Maestoso alla breve      14:16

Provenance:
        Musical Masterpiece Society resp. Guilde Internationale du Disque MMS 178

que vous pouvez obtenir en...

pour un téléchargement libre, depuis mon site

1 fichier FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.




Étiquette recto du disque MMS-178