Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Maria STADER, Goldsmith Hall, London, 1951, cliquer pour une vue agrandie
Maria STADER en 1970, cliquer pour une vue agrandie
Maria STADER, Frankfurt a.M., 19??, cliquer pour une vue agrandie
Maria STADER à sa descente d'avion à Hong-Kong en 19??, cliquer pour une vue agrandie
Kopf Bild Stader Maria 155 250
Portrait illustrant l'en-tête de cette rubrique: la jeune Maria Stadervers 1939, une photo publiée dans le programme du concert des finalistes, 8 juillet 1939, voir cette page du site de Notre Histoire.
Photos de Maria Stader à gauche et à droite: cliquer sur les photos pour les références
Wolfgang Amadeus MOZART,
Motet pour soprano "Exsultate, jubilate"
(Exultez, réjouissez-vous), KV 165 (158a)
Maria STADER
Royal Concertgebouw Orchestra Amsterdam
Otto KLEMPERER
9, 10 ou 12 novembre 1955

«Exultate Jubilate» (Exultez, réjouissez-vous), KV 165, que Wolgang Amadeus Mozart a écrit en 1773 lors de son troisième voyage en Italie, est un motet en trois mouvements pour soprano et orchestre. Il fut en fait composé pour un castrat, Venanzio Rauzzini, que Mozart admirait et à qui il avait confié auparavant un rôle dans son opéra Lucio Silla. L'oeuvre fut donnée en première audition à Milan le 17 janvier 1773, dans l'église des Théatins. De nos jours, le motet est habituellement chanté par une soprano.

Le motet se compose de trois mouvements vif-lent-vif, le premier et le second étant séparés par un court récitatif (avec continuo). Son texte est en latin, d'un auteur inconnu, chantant la joie des âmes bienheureuses; le mouvement lent est un hommage à la Vierge Marie. Le mouvement final est l'une des plus difficiles pièces vocales, vocalisant uniquement sur le mot alleluia.

1. Exsultate, jubilate,
o vos animae beatae,
dulcia cantica canendo,
cantui vestro respondendo,
psallant aethera cum me.

2. Fulget amica dies, iam fugere et nubila et procellae;
exortus est justis inexspectata quies.
Undique obscura regnabat nox; surgite tandem laeti, qui timuistis adhuc,
et iucundi aurorae fortunatae
frondes dextera plena et lilia date.

3. Tu virginum corona,
tu nobis pacem dona,
tu consolare affectus,
unde suspirat cor.

4. Alleluja
Alleluja, alleluja…
Stader Maria Haskil Clara Nehmt meinDank page 225
Deux grandes amies: Maria STADER et Clara HASKIL
photo citée de la page 225 du livre de Maria Stader  «Nehmt mein Dank», 1979, Kindler-Verlag - Sans indications de date, lieu, photographe, provenant de la collection privée de Maria Stader: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!

L'«Exultate Jubilate» de Mozart est certainement l'une des oeuvres que Maria STADER a chanté, et enregistré, le plus souvent. L'enregistrement proposé ici provient de concerts donné les 9, 10 et 12 novembre 1955: Otto KLEMPERER dirigeait le Royal Concertgebouw Orchestra à Amsterdam, dans des oeuvres de Mozart et de Mahler:

* Wolfgang Amadeus Mozart, Serenade in G gr.t., KV 525 - Eine kleine Nachtmusik
* Wolfgang Amadeus Mozart, Exsultate, jubilate, KV 165, motet voor sopraan en orkest - cadensen: Walther Reinhart, Maria Stader, sopraan
* Gustav Mahler, Symfonie nr. 4 in G gr.t., Maria Stader, sopraan

(cité d'après la banque de données de l'orchestre)

Il est intéressant de noter que - d'après ces archives du Concertgebouw - la cadence du récital «Fulget amica dies...» est de Walther REINHART, un musicien suisse bien connu jusque dans les années 1980, surtout à Zürich-Winterthur - mais après cruellement vite oublié.

Voici donc...

Wolfgang Amadeus Mozart, «Exultate Jubilate» (Exultez, réjouissez-vous), KV 165, motet pour soprano et orchestre, Maria Stader, Royal Concertgebouw Orchestra Amsterdam, Otto Klemperer, 9, 10 ou 12 novembre 1955

Allegro - Recitativo - Andante - Molto Allegro 13:50

Provenance: Radiodiffusion
que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

1 fichier FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.