Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Maria STADER, Goldsmith Hall, London, 1951, cliquer pour une vue agrandie
Maria STADER en 1970, cliquer pour une vue agrandie
Maria STADER, Frankfurt a.M., 19??, cliquer pour une vue agrandie
Maria STADER à sa descente d'avion à Hong-Kong en 19??, cliquer pour une vue agrandie
Kopf Bild Stader Maria 155 250
Portrait illustrant l'en-tête de cette rubrique: la jeune Maria Stadervers 1939, une photo publiée dans le programme du concert des finalistes, 8 juillet 1939, voir cette page du site de Notre Histoire.
Photos de Maria Stader à gauche et à droite: cliquer sur les photos pour les références
Courte biographie
05.11.1911, Budapest - 27.04.1999, Zürich
Soprano d'origine hongroise, de nationalité suisse

Maria Stader est l'une des sopranos suisses du XXe siècle les plus connues, avec entre autres Lisa della Casa, Edith Mathis et  Basia Retchitzka .


                Ses parents - Molnar - ayant trop de difficultés à nourrir leurs cinq enfants, Maria et sa soeur Elisabeth furent prises en charge par l’Armée du Salut en 1919 pour un séjour en Suisse. Mais seulement pour quelques mois, les deux soeurs doivent ensuite retourner à Budapest. Marie Molnar tombe malade: une nouvelle famille d'accueil suisse arrive à obtenir l'autorisation de la faire revenir en Suisse, et c'est ainsi que Maria Molnar est prise en charge par la famille Stader à Romanshorn, qui par la suite l'adopte.


                Maria Stader prend ses premières leçons de chant chez Mathilde Bärlocher à Saint-Gall et à partir de 1930 à Constance (ou à Karlsruhe?) chez Hans Keller - le père de Mathilde Bärlocher. À partir de 1935, elle suit des cours chez Ilona Durigo à Zürich, qui la présente à Hermann et Lily Reiff (une élève de Liszt): dans la maison des Reiff se rencontraient beaucoup d'artistes, entre autres Fritz Busch: c'est par son intermédiaire que Marie Stader peut aller suivre des cours à Tremezzo chez Therese Schnabel-Behr, l’épouse d’Artur Schnabel. À partir de 1938 elle suit en plus des cours chez Giannina Arangi Lombardi à Milan. Mathilde Bärlocher l'introduit auprès du couple Schulthess-Geyer: la violoniste Stefi Geyer s’est par la suite beaucoup engagée pour elle. En 1939 elle gagne le premier prix du Concours International de Musique de Genève.


«Eine Künstlerehe. Maria Stader mit Ihrem Mann Hans Erismann»

Photo de presse, date ?? photographe ?? si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!

                En 1939 Maria Stader se marie avec Hans Erismann, qui était à l’époque le directeur de musique de Weinfelden et plus tard le chef de choeur du Zürcher Stadttheater. Maria Stader a vécu une grande partie de son existence à Zurich, en particulier dans le quartier de Hirslanden, puis dans le Lindenhof, au bord de la Limatt. Le couple Stader-Erismann a eu deux fils, portant les prénoms de Martin et Roland.


                Parmi ses amis Maria Stader comptait par exemple le politicien suisse Walther Bringolf, le réalisateur Emil-Edwin Reinert ainsi que de nombreux musiciens dont particulièrement Ferenc Fricsay (dont elle a fait la connaissance par l’intermédiaire de Rolf Liebermann) et Clara Haskil. Maria Stader a également chanté sous la direction d'autres chefs célèbres dont Eugen Jochum, Josef Krips, Eugene Ormandy, Pablo Casals, George Szell, Rafael Kubelik, Bruno Walter, Hermann Scherchen, Otto Klemperer, Karl Richter, Ernest Ansermet et Dean Dixon. Sa petite taille - elle mesurait 1.44 m - a été malheureusement un obstacle pour chanter sur scène à l'opéra: elle a interprété la plupart de ses rôles d'opéra en studio. Elle s'est surtout concentrée sur les oratorios, les cantates, les lieder.


Maria Stader et Hans Erismann

Photo de presse, date ?? photographe ?? si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!

Maria Stader a fait ses adieux à la scène déjà en 1969. En 1979 elle publia une autobiographie "Nehmt meinen Dank":

Recto de la jacquette du livre, publié chez Kindler à Munich. Ce portrait a été fait par l'un de leurs fils, Roland.


Pour plus de détails sur sa biographie, voir ce livre, pour des résumés par exemple:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Stader


http://www.bach-cantatas.com/Bio/Stader-Maria.htm