Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
au verso de la photo: stamp oct 4 1958, stamp DFPD 06863, Concert and placement bureau, Royal Conservatory of music of Toronto, 135 College StreetToronto 2B, cliquer pour une vue agrandie
Need BOYL au Festival d'Edinburgh 1948, une photo de Mark Kaufmann pour The Life, cliquer pour une vue agrandie
au verso de la photo: stamp MAY 11 1955, stamp DFPD 06865, Boyd NEEL, conductor of the Hart House Orchestra, featured during the four week inaugural Festival of Music at Stratford, July 9th - August 6th (?1955?), cliquer pour une vue agrandie
Kopf Bild Neel Boyd 155 250
Courte biographie
19.07.1905, Blackheath, London - 30.09.1981, Toronto, Canada
Chambriste, chef d'orchestre et pédagogue anglais
naturalisé canadien en 1961

Boyd Neel est surtout connu pour avoir beaucoup contribué au renouveau de la musique baroque.

Déjà pendant son enfance Boyd Neel voulait être pianiste. Mais destiné à une carrière dans la Royal Navy, il étudie au Osborne Naval College, puis à Dartmouth. Mais peu après son engagement dans la marine, les forces armées sont fortement réduites. Neel quitte alors la marine pour étudier la médecine au Caius College de Cambridge, où il se spécialise en chirurgie. À cette époque, il est aussi pianiste et chef d'orchestre amateur. Il termine ses études de médecine en 1930, et est engagé comme chirurgien à l'hôpital Saint George, ainsi que comme médecin à l'hôpital King Edward VII de Londres. En même temps il continue à étudier la musique et l'orchestration au Guildhall School of Music.

Il se décide toutefois rapidement - en 1932 - à former un orchestre avec des jeunes musiciens professionnels provenant de la Royal Academy of Music et du Royal College of Music. Le Boyd Neel London String Orchestra (plus tard le  Boyd Neel String Orchestra) est né, il donne son début couronné de succès au Aeolian Hall de London, le 22 juin 1933. Déjà en décembre 1933 l'orchestre est invité à donner un concert à la BBC. Decca prend Neel et son orchestre sous contrat et Boyd Neel abandonne définitivement la médecine. L'orchestre effectue plusieurs tournées internationales, crée par exemple les Variations on a Theme of Frank Bridge de Britten (composées à la demande de Neel) au Festival de Salzbourg 1937.

Boyd Neel et son orchestre présentent souvent des oeuvres de compositeurs britanniques contemporains, créent des compositions d'Arnold Bax, de Gordon Jacob et d'autres. L'orchestre se plaçe à l'avant-garde du renouveau de la musique baroque et, entre 1934 et 1954, il enregistre chez Decca une grande partie du répertoire d'orchestre de chambre. On lui doit le premier enregistrement complet jamais réalisé des Concertos grossos op. 6 de Haendel (1936-38). Neel est au pupitre lors du premier festival de Glyndebourne, en 1934. Pour le 10e anniversaire de son orchestre Britten compose en 1943 son "Prelude and Fugue for 18 string instruments".

Durant la guerre, il sert comme officier médical, tout en poursuivant ses activités musicales: il est chargé par l'Amirauté de donner une tournée de conférences en Méditerranée et, avec l'Orchestre du Sadler's Wells, donne en Angleterre plusieurs centaines de concerts pour les troupes.

Avant et après la Deuxième Guerre mondiale, Boyd Neel est chef invité de nombreux orchestres anglais dont le Royal Philharmonic, le London Philharmonic, l'Orchestre Symphonique de Londres et l'Orchestre Symphonique de la BBC. Il dirige aussi la troupe du Sadler's Wells (1945-47) et la compagnie D'Oyly Carte (1948-49).

En automne 1952 il vient au Canada, pour une tournée avec son orchestre au Québec, en Ontario. En 1953, il est nommé doyen du Royal Conservatory of Music of Toronto  (RCMT, qui comprenait à l'époque la faculté de musique de l'Université de Toronto), poste qu'il occupe jusqu'en 1971. Entretemps il fonde en 1954 l'Orchestre Hart House, dont il reste le chef jusqu'en 1971 et avec lequel il fait plusieurs enregistrements.

Aprés son départ définitif pour le Canada, le "Boyd Neel Orchestra" continua à exister, mais sous le nom de "Philomusica of London".

Lors de la fondation en 1969 Neel est nommé professeur à l'atelier pour étudiants en direction (sous l'égide de l'Université de Toronto et du CAO) et collabore au projet jusqu'à la fin des années 1970. En 1972, il devient le premier chef de l'Orchestre Symphonique de Mississauga, qui le nomme ensuite "conductor emeritus" en 1978. Pendant ses années au Canada, Boyd Neel a participé à de nombreuses émissions de radio et de télévision. Il a écrit de nombreux articles et des livres, dont "The Story of an Orchestra" (1950), dans lequel il expose l'histoire de son orchestre, et ses mémoires "My Orchestras and Other Adventures", qui contient une discographie de ses enregistrements 1934-1979, une oeuvre posthume, éditée et publiée par son ami J. David Finch après son décès.

Principale source: cette page du site www.thecanadianencyclopedia.com, ainsi que cette page du site www.bach-cantatas.com.
Bibliographie:
* Boyd Neel, The Story of an Orchestra (Londres 1950).
* "Small orchestras : musical need", SatN (19 févr. 1955).
* "Music in Canada", Tempo, 38 (hiv. 1955-56).
* "Opera", The Arts in Canada, Murray Ross dir. (Toronto 1958).
* "Laughter and boos at Bayreuth", Fugue, I (mai 1977).
* "Muzak, ha!", ibid., II (avril 1978).
* My Orchestras and Other Adventures: The Memoirs of Boyd Neel, J. David Finch dir. (Toronto 1985). "Boyd Neel, Dean of the Royal Conservatory", ConsB (mai-juin 1953).
* John HARDLY, "The New man at the Con", Mayfair (sept. 1953).
* Christina McCALL, "Dr. Boyd Neel's prescription for musical success", Maclean's (29 août 1959).
* Roger WIMBUSH, "Boyd Neel", The Gramophone (juill. 1972).
* William LITTLER, "Boyd Neel laughs off retirement", Toronto Star (14 avril 1973).
* John FRASER, "Boyd Neel strikes back at the vulgar age", Globe and Mail (Toronto, 8 juin 1974).

Voir sous ce lien de la State Library of Victoria (Australie) pour un splendide portrait de Boyd Neel, ainsi que sur cette page du site www.bach-cantatas.com.

au verso de la photo: tampon oct 4 1958, tampon DFPD 06863, Concert and placement bureau, Royal Conservatory of music of Toronto, 135 College StreetToronto 2B au verso de la photo:
tampon oct 4 1958, tampon DFPD 06863, Concert and placement bureau, Royal Conservatory of music of Toronto, 135 College StreetToronto 2B

Need BOYL au Festival d'Edinburgh 1948, une photo de Mark Kaufmann pour The Life Need BOYL au Festival d'Edinburgh 1948, une photo de Mark Kaufmann pour The Life


au verso de la photo: tampon MAY 11 1955, tampon DFPD 06865, Boyd NEEL, conductor of the Hart House Orchestra, featured during the four week inaugural Festival of Music at Stratford, July 9th - August 6th (?1955?) au verso de la photo:
tampon MAY 11 1955, tampon DFPD 06865, Boyd NEEL, conductor of the Hart House Orchestra, featured during the four week inaugural Festival of Music at Stratford, July 9th - August 6th (?1955?)

Retour au répertoire Boyd NEEL