Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Kopf Bild MuellerKray 155 250

Courte biographie
13.10.1908, Kray/Essen - 30.05.1969, Stuttgart
Chef d'orchestre et professeur de nationalité allemande

Hans Müller-Kray est un chef aujourd'hui bien oublié, mais qui a joué un rôle très important dans la vie musicale de Stuttgart, après la Deuxième Guerre Mondiale. Il est malheureusement décédé tôt, à l'âge de 61 ans, d'une crise cardiaque pendant son travail. Sa tombe se trouve au cimetière de Steinenbronn.

Il est le cadet d'une famille de 14 enfants. Son père Karl Müller était "Zechenplatzmeister" de la mine Bonifacius  à Essen-Kray, et dirigeait - à côté de son travail - le "Knappenmusikkorps" de cette mine (depuis 1882 et jusqu'à son décès, en juillet 1937).

Hans Müller-Kray apprend le piano et le violoncelle pendant sa scolarité. Après ses études au gymnase, il étudie la composition et la théorie de la musique à la "Folkwangschule", où il obtient son diplôme d'enseignant ("staatlich geprüfter Musiklehrer"). Pendant cette période il dirige les choeurs populaires d'Essen-Werden et d'Essen-Steele.

En 1932 il est engagé comme "Korrepetitor" au "Stadttheater Essen". Entre 1933 et 1934 il est le pianiste du ballet "Der Grüne Tisch" der Kurt Jooss, avec lequel il donne de nombreuses représentations aussi bien en Allemagne que dans d'autres pays. De 1934 à 1941 il est le "Erster Kapellmeister" du Théâtre de Muenster (Westfalen), à partir du 15 mai 1942 "Chefkapellmeister" du "Reichssender Frankfurt am Main", et de 1945 à 1948 "Erster Kapellmeister" du "Staatstheater Wiesbaden".

En 1948 l'autorité militaire américaine - c'est les américains qui occupent cette partie de l'Allemagne - le nomme "Leiter der Hauptabteilung Musik und in Personalunion Chefdirigent des Radio-Sinfonieorchesters Stuttgart beim Süddeutschen Rundfunk" (Orchestre symphonique de la radio de Stuttgart), un orchestre formé trois ans auparavant, juste après la fin de la guerre, par les américains: il va conserver cette double fonction jusqu'à son décès prématuré, et c'est grâce à lui que Stuttgart a aujourd'hui un excellent orchestre. Avec cet orchestre il dirige la totalité du répertoire symphonique, et surtout beaucoup d'oeuvres de musique contemporaine qui avaient été interdites pendant les années de guerre. Il dirige aussi de nombreux opéras: il en a enregistré au moins une trentaine dans leur intégralité! En 1961 le "Land Baden-Württemberg" lui décerne les titres de professeur et de "Generalmusikdirektor". À noter qu'entretemps il obtient l'autorisation de modifier son nom de famille "Müller" - qui est un nom très répandu en Allemagne - en "Müller-Kray" ("Verfügung des Regierungspräsidenten von Nordwürttemberg" du 22 juin 1955).

Ses successeurs à la direction de l'Orchestre symphonique de la radio de Stuttgart vont être Sergiu Celibidache (1971-1977), Neville Marriner (1983–1989), Gianluigi Gelmetti (1989–1995), Georges Prêtre (1996–1998), Roger Norrington (1998-2011) et Stéphane Denève (2011-).

Retour au répertoire Hans MÜLLER-KRAY