Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour mon adresse couriel
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Franz MARSZALEK, cliquer pour voir l'original
Franz MARSZALEK
Franz MARSZALEK, cliquer pour voir l'original
Franz MARSZALEK, cliquer pour voir l'original
Franz MARSZALEK, cliquer pour une vue agrandie

Les portraits de Franz MARSZALEK à gauche proviennent - de haut en bas - de cette page du site allerleibuntesausdeutschland.wordpress.com, d'une page de wdr.de qui n'est plus disponible et de cette page du site thedeadones.wordpress.com.
La photo à droite en haut vient de cette page du site www.radiomusaeum.org, «Der schon mehrere Jahre in der Schlesischen Funkstunde tätige Franz Marszalek wurde nunmehr zum Leiter der Schlesischen Funkkapelle ernannt». Pour la photo en-dessous, je n'en connais pas l'origine exacte: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!
Pour ces cinq photos les date, lieu et nom du photographe ne sont malheureusement pas indiqués: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!
Courte biographie
02.08.1900, Breslau - 28.10.1975, Köln
Chef d'orchestre et compositeur de nationalité allemande

Après ses études à Breslau, Franz Marszalek débute en 1921 comme chef d'orchestre auprès du théâtre de Breslau; à partir de 1927 il dirige l'orchestre de Silésie ("Dirigent des Schlesischen Landesorchesters"), ainsi que le petit orchestre du cinéma Gloria-Palast de Breslau - où son travail consiste à illustrer musicalement les films muets de l'époque.
C'est là que le découvre Edmund Nick, le directeur musical de la radio de Silésie (Die Schlesische Funkstunde, "Schlesischer Rundfunk AG", en août 1928 il l'engage pour diriger l'Orchestre de cette radio: c'est le début d'une longue carrière auprès de diverses radios.

Les étappes suivantes de sa carrière sont toutefois d'abord auprès de divers théâtres, Munich, Cologne et Berlin: il y est actif comme chef d'orchestre et comme arrangeur musical, également pour le film. Ces activités sont interrompues par la guerre pendant laquelle il revient à la radio, de 1942 à 1945 auprès des radios de Berlin et Königsberg.

Après la guerre il est d'abord actif à la radio de Berlin, entre autres auprès de l'Orchestre RIAS. En 1949 - un tournant décisif pour sa carrière - il est appellé à diriger le "Kölner Rundfunkorchester" (l'actuel WDR Rundfunkorchester Köln) qui venait d'être reformé, le deuxième orchestre de la Radio de Cologne destiné à jouer avant tout des opérettes et de la musique dite "légère.
Il va conserver ce poste jusqu'en 1965. Les deux orchestres étant voisins, il dirige également de très nombreux concerts avec l'Orchestre Radiosymphonique de Cologne (Kölner Rundfunksinfonieorchester, l'actuel WDR Sinfonieorchester Köln).
Il fait un très, très grand nombre d'enregistrements, aussi bien pour la radio que pour le disque, avant tout des opérettes: son répertoire était tellement vaste que Franz Marszalek a été qualifié de "wandelndes Operettenlexikon".

Durant ces années il est très actif à la radio, une de ses émissions les plus populaires a certainement été "Herr Sanders öffnet seinen Schall­platten­schrank" (Monsieur Sanders ouvre son armoire de disques). Il en a donné lui-même la description suivante:
"In unserem Schallplattenschrank gibt es seltene, vergessene, vielleicht heute einmalige Kostbarkeiten. Da jeder Sammler das verpflichtende Gefühl hat, das, was ihn so erfreut, mit anderen zu teilen, so erfülle ich mir einen Wunsch – und hoffe, damit auch die Wünsche vieler Musikfreunde zu erfüllen, weil ich in meinen Schallplattenschrank greife. Ich will nicht nur Erinnerungen erwecken, ich will die schönsten Stimmen unserer Opernhäuser aufleben lassen, will den Zauber musikalischer Erlebnisse beschwören, ich will Sie zu Höhepunkten großer Opernabende führen"
(cité d'après une page du site kulturportal-west-ost qui n'est plus accessible - http://kulturportal-west-ost.eu/biographies/marszalek-franz-2/).

J'aime cette citation, car elle correspond parfaitement au but des pages de mon site, une raison de plus pour rendre un modeste hommage à Franz Marszalek, pour le faire revivre un peu avec quelques-uns de ses très, très nombreux enregistrements.

Franz Marszalek est l'un des chefs d'orchestre allemands qui a reconnu très tôt l'importance de la radio pour la diffusion de la musique, pour le développement de la vie musicale.

Pour plus de précisions sur sa biographie voir par exemple la page en allemand de Wikipedia.

Les deux pages suivantes du blog greatoperasingers concernent les relations entre Franz Marszalek et ses artistes préférés, elles contiennent quelques détails très intéressants:
http://greatoperasingers.blogspot.ch/2012/12/operetta-marszalcks-tenors-standard.html
http://greatoperasingers.blogspot.ch/2012/12/marszaleks-tenors-standard-bearers-of.html

Franz MARSZALEK, Date ??, photographe ??, lieu ??
(cliquer sur la photo pour une vue agrandie, cliquer EN DEHORS de la vue agrandie pour la fermer)