Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Kopf Annexe 1 Leer 155 250
Courte biographie
1929 - ?
Chef de choeur, chef d'orchestre et compositeur de nationalité française

André Jouve a étudié au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.
Il a ensuite dirigé plusieurs ensembles français, ainsi qu'en Allemagne à l'Opéra de Stuttgart, et à Baden-Baden l'Orchestre du Sudwestfunk. En 1969 il entre à l'O.R.T.F. comme responsable du programme musical du Groupe de la recherche musicale (G.R.M.). En 1973, il devient directeur artistique de l'Orchestre lyrique et de l'Orchestre de chambre.

Lors de la naissance de Radio-France en 1975, André Jouve devient chef des services de production musicale et assure la coordination des activités se rapportant à la création et à la musique vivante, jusqu'à sa nomination aux fonctions de sous-directeur des programmes des services musicaux, puis de directeur adjoint. À l'Union européenne de radiodiffusion (U.E.R.) il préside le groupe de travail de la musique, à la Communauté radiophonique des programmes de langage française, celui de la commission musique.

En 1989 André Jouve est nommé inspecteur général à Radio-France, chargé des formations permanentes de la société.

Son nom est intimement lié à celui de l'Ensemble Vocal de Paris, qu'il a dirigé dans de très nombreux concerts et enregistrements.

Sources:

Le Monde, 21 octobre 1981  
Le Monde, 16 septembre 1989
Retour au répertoire André Jouve