Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Recto MMS-921, cliquer pour une vue agrandie
Recto MMS-921, cliquer pour une vue agrandie
Recto MMS-921, cliquer pour une vue agrandie
Étiquette Recto M-921, cliquer pour une vue agrandie
Étiquette Verso MMS-921, cliquer pour une vue agrandie
Kopf Bild Goehr 155 250
Ludwig van BEETHOVEN
«Musik zu einem Ritterballet», WoO 1
Nederlands Philharmonisch Orkest
Walter GOEHR
1952, MMS-921

Le comte Ferdinand Ernst von Waldstein a joué un rôle important chez Beethoven, c'était l’un de ses plus actifs mécènes. Venu à Bonn en 1788, le comte Waldstein avait noué - au cours des années suivantes - une solide amitié avec Beethoven, de huit ans son cadet. Parmi ses nombreuses activités avec et pour Beethoven, le comte organisa un ballet de chevaliers pour le bal masqué du carnaval de mars 1791, pour lequel Beethoven composa la musique - il n’est pas impossible que Waldstein en ait fourni des mélodies et des motifs. On a d'ailleurs cru pendant longtemps que le Ritterballet avait été écrit par le comte Waldstein lui-même, il est fort possible qu’à l'époque on l’ait présenté comme si c’était son oeuvre.

Les huit pièces de la «Musik zu einem Ritterballet» - en français «Ballet des Chevaliers» ou «Ballet Chevaleresque», en anglais «Music for a ballet on horseback» ou «Knight's Ballet» - forment une suite variée, avec des types d’oeuvres assez différents, comme une Marche, une Chanson de chasse, une Romance, une Chanson de guerre et une Chanson à boire. La Chanson allemande qui vient en second est reprise plusieurs fois à la fin des diverses pièces de l'oeuvre.

MMS 921 Recto 1
Recto MMS-921, édition anglaise

à noter que le même motif de couverture a été utilisé pour d'autres pochettes, par exemple pour l'une des pochettes du MMS-169 (Deutsche Parade - Altdeutsche Märsche, Fred Hausdörfer)
Walter GOEHR dirige ici un orchestre nommé «Orchestre Philharmonique Néerlandais», il apparaît aussi sous le nom d'«Orchestre de la Société Philharmonique d'Amsterdam»: c'est un orchestre formé pour l'occasion - qui apparaît très souvent sur les disques Concert Hall & Sociétés affiliées - et non d'un précurseur de l'orchestre portant actuellement ce nom (Nederlands Philharmonisch Orkest), fondé bien plus tard, en 1985.
D'après cette page de Wikipedia c'est l'Orchestre Symphonique d'Utrecht (dont le chef à cette époque était Paul Hupperts) qui formait l'essentiel de ce «Netherlands Philharmonic Orchestra».
M 921 Etiquette 1 65c2fc
Étiquette Recto M-921
L'enregistrement fut d'abord publié sur le disque Concert-Hall CH-H1, couplé avec la Symphonie Iéna (Jena Symphony, Jenaer Sinfonie) de Friedrich Witt, avec les mêmes interprètes. Cette dernière fut rééditée sur le disque MMS-2034, et la «Musik zu einem Ritterballet» sur ce petit disque 33 tours 7" MMS-921. Je n'ai pas encore pu trouver d'autre réédition: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!

Selon la discographie de Michael GRAY l'enregistrement date de 1952. La parution du disque Concert-Hall CH-H1 est mentionnée dans le 3e supplément du WERM 1953-1955 en page 60: il devrait s'agir de l'un des deux premiers enregistrements de cette oeuvre - l'autre étant celui fait par Helmut Koch avec le Berliner Rundfunk-Sinfonie-Orchester, paru sur Urania 7111.

MMS 921 Etiquette 2 65c2fc
Étiquette Verso MMS-921, édition française
Je n'ai qu'un seul exemplaire utilisable de ce disque MMS-921... et il était quand-même très sérieusement encrassé. C'est hélas souvent le cas pour ces petits disques, qu'on pense sans importance, et qu'on laisse traîner un peu n'importe où... Même après un fort nettoyage, pas mal de bruits de surface ou parasites restent audibles. Certains défauts semblent provenir de la gravure et/ou de la matrice.

Voici donc...


Ludwig van Beethoven, «Musik zu einem Ritterballet», Grove G 149, Hess H 89, WoO 1, Nederlands Philharmonisch Orkest, Walter Goehr, 1952

     01 Marsch                                 01:48 (-> 01:48)
     02 Deutscher Gesang - Allegro moderato    00:53 (-> 02:41)
     03 Jagdlied - Allegretto                  01:39 (-> 04:20)
     04 Romanze - Andantino                    01:24 (-> 05:44)
     05 Kriegslied - Allegro assai con brio    00:54 (-> 06:38)
     06 Trinklied - Allegro con brio           01:52 (-> 08:30)
     07 Deutscher Tanz                         01:14 (-> 09:44)
     08 Coda - Allegro vivace                  01:43 (-> 11:27)

Provenance: MMS-921

que vous pouvez obtenir en...

pour un téléchargement libre, depuis mon site

8 fichiers FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.


MMS 921 Recto Pochette plastique
Recto d'une pochette avec le MMS-921, édition française
MMS 921 Recto 2
Recto MMS-921, édition italienne

Cette pochette de l'édition italienne représente le château d'Eltz (Burg Eltz), un château médiéval niché dans les collines bordant la vallée de la Moselle, arrondissement de Mayen-Coblence, construit sur un promontoire rocheux surplombant la rivière Eltzbach (massif de l'Eifel).