Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) *** *** NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil de mon site - OUVRE UNE NOUVELLE FENÊTRE)
Kopf Bild Boschi Helene 155 250
Photo illustrant l'en-tête: Hélène Boschi en 1959 à Zürich
Courte biographie
1917, Lausanne - 1990, Strasbourg
Pianiste et pédagogue de nationalité suisse

Je ne connais ni le lieu ni la date de cette photo: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!

Hélène Boschi étudie le piano avec Yvonne Lefébure et Alfred Cortot à l'École normale de musique de Paris.

De 1960 à 1965, elle enseigne à l'École normale de musique de Paris. Ensuite - de 1965 à 1985 - elle est responsable d'une des classes supérieures de piano au conservatoire de Strasbourg. De 1959 à 1975 elle donne aussi des cours d'interprétation à Weimar. Parmi ses élèves on peut citer Piotr Anderszewski, Claire Chevallier, Allain Gaussin, Alain Jomy, Thierry Mechler, Emmanuel Strosser.

Parmi ses partenaires en musique de chambre, on peut citer Armand Angster, Gérard Caussé, Michel Debost, Irène Joachim, Annie Jodry, Jean-Jacques Kantorow, Étienne Péclard. Hélène Boschi forma également avec la pianiste Germaine Mounier un duo au répertoire très vaste, enregistrant des oeuvres de Mozart, Clementi, Debussy et Busoni.

En 1975, Hélène Boschi reçut le Prix Robert Schumann de Zwickau honorant ses interprétations du compositeur né dans cette ville. Elle a aussi été la première à enregister l'intégrale des oeuvres de piano et de musique de chambre avec piano de Clara Schumann (avec Annie Jodry et Roland Pidoux).

Parmi les oeuvres qui lui ont été dédiées, on peut citer le Cuaderno musicale d'Annalibera de Luigi Dallapiccola et la 4e sonate Op. 31 de Claude Ballif.

On peut aussi la retrouver comme interprète de musique de films, dans deux courts métrages très différents, mais qui ont en commun le rôle qu'y joue la musique: "La maison aux images", Jean Grémillon (1955), sur une musique du réalisateur, et "Nadine Desouches et Monsieur Satie", Alain Jomy (1963), sur une musique d'Erik Satie.

Retour au répertoire Hélène BOSCHI